1487165211-35 (1).png

 

 

 

 

 

 

If you’re remarkable, fan will come.

 

Si vous ne connaissez pas Seth Godin, ce n’est pas grave, on va remédier à ça. Voilà ce que j’ai appris grâce à lui : « Stop talking and start doing. »

1471522231-1377305_10151983663021349_1539856638_n.jpg

Entrepreneur américain très réputé, il a écrit des ouvrages qui ont marqué des milliers de personnes. Vision spirituelle des choses avec une approche intelligente du marketing. Seth Godin a popularisé le marketing par permission, un mode d’approche de la communication qui demande l’autorisation des personnes ciblées. La finalité du permission marketing est d'inciter le client à entrer puis à accepter des niveaux croissants de permission. C'est-à-dire de consentement vis-à-vis d'une marque ou d'un produit, via un programme de marketing relationnel. Mais alors, quel est le rapport avec nous, musiciens/musiciennes ? Jugez par vous-même :

 

 

1. « Voici la vérité avec laquelle vous devez lutter : le fait que l’art soit précieux est précisément la raison pour laquelle je ne peux pas vous dire comment le faire. S’il y avait une carte, il n’y aurait pas d’art, parce que l’art est l’acte de naviguer sans carte. Vous détestez cela? J’aime quand il n’y a pas de repères. »

 

L’art ne doit pas être préfabriqué. FAITES et voyez ce qui fonctionne. Autrement dit « Tâtez, lancez, retirez-vous, analysez ». Vous devez comprendre qu’il n’y a pas de schéma pour votre notoriété. Ce qui marche pour un groupe ne fonctionne pas forcément pour vous. Et même si votre but est d’être le nouveau Jeff Buckley, vous ne pouvez pas reproduire son parcours car les choses changent et évoluent de façon spectaculaire.

Si vous suivez un schéma, il est sûrement déjà périmé ou erroné. Dealez avec la réalité et le présent : faites confiance à votre instinct et votre travail !

 

 

2. « BIENTÔT n’est pas aussi bon que MAINTENANT. »

 

Cette notion est applicable dans tous les aspects de votre vie, mais surtout lorsque cela touche une carrière musicale. Pourquoi attendre ? Pourquoi retarder ? Pourquoi tergiverser ? Pourquoi repousser à plus tard quand vous pouvez le faire maintenant? Continuez à aller de l’avant, sinon vous risqueriez de vous faire « concurrencer » par un musicien tout aussi talentueux…mais qui avance beaucoup plus vite que vous…

 

Ne voyez pas dans ce propos un marathon au succès, l’idée est de vous démarquer sans cesse. Des groupes fleurissent chaque jour.

 

 

3. « Rejetez la tyrannie du choix. Choisissez vous-même. »

 

Oui, vous voulez ce média que vous aimez tant, celui qui va diffuser votre musique. Vous voulez que ce label vous signe et expose votre musique à ce public. Vous voulez que ce manageur ou cette éditrice vous prennent comme client, mais…Ne comptez pas toujours sur les autres pour vous chercher. C’est à vous de faire toutes ces démarches pour que ces personnes tournent la tête vers vous.

Soyez malin : ils viennent vous chercher parce que vous avez fait le travail pour le gagner. C’est une forme innée de contrôle. 

1471522231-des_cours_de_guitare_en_ligne.jpg

4. « L’art n’est jamais sans défaut. Les choses qui sont remarquables ne se rencontrent jamais, justement parce qu’elles risqueraient de se standardiser. »

 

Apprenez à être différent, unique. Soyez vous-même. N’essayez pas d’imiter la musique de quelqu’un d’autre. N’utilisez pas la success story de quelqu’un d’autre comme modèle. Trouvez les moyens pour créer cette histoire que vous construisez. Ne cherchez pas un processus, faites-en un nouveau. Et surtout, tenez-vous au courant de l’industrie musicale :

Quelles nouvelles technologies peuvent bouleverser votre manière d'agir ? 

 

 

Mistakes are what make music interesting.

 

 

 

5. « Une femme d’affaire, un brillant auteur, une sénatrice ou un ingénieur sont géniaux seulement lors de petits instants. Le reste du temps, ils font le travail que toute personne un minimum formée pourrait faire. »

 

Voici comment vous apprendrez à vous démarquer : Toujours faire en sorte que votre musique et votre image soient uniques, à tel point que personne ne pensera reproduire l’une ou l’autre. Construisez votre puzzle aussi brillant que possible et aussi souvent que vous pouvez le faire.

 

C’est épuisant, vous allez devenir fou, vous n’allez pas dormir beaucoup, mais c’est ce qui rendra votre musique légitime. Vous êtes fatigué et prêt à abandonner ? Bien. Poursuivez une autre carrière.

 

 

6. « Ne JAMAIS cesser quelque chose qui a du potentiel sur le long terme, simplement parce que vous avez du mal à composer sur une courte période de stress. »

 

Oui, c’est nul de faire des dates pas payées avec cinq personnes dans la salle. Oui, ça met un moral à zéro de recevoir un mail de refus d’un festival, ou simplement de faire constamment des premières parties. Mais c’est justement le moment. Continuez, continuez à pousser et continuez à essayer d’atteindre cet objectif plus large. Si vous vous rappelez que ce statut est temporaire, en faisant le travail nécessaire pour améliorer votre situation : vous allez survivre.

 

 

7. « Lorsque votre art échoue, recommencez. Faites mieux. »

 

Soyons honnêtes, ce n’est pas facile. L’art est subjectif. Bien sûr, vous pensez que votre musique est au top, que c’est la meilleure puisqu’elle est un morceau de vous. Une manifestation extérieure de votre âme intérieure. Mais si elle n’a pas de connexion.. travaillez sans relâche. 

 

Nicolas,

Ziker

 

 

 

 

Par ici les sources !